Merci, chère fille, pour cette année 2020

© Isabelle Houde Photographe

Nous voilà à l’aube de 2021.  Décidément, 2020 ne sera pas passée inaperçue.  Je dirais même qu’elle a probablement laissé peu de gens indifférents.  Fidèle à mon habitude, j’ai pris le temps de méditer sur ce que cette dernière année m’aura appris et 2020 remporte la palme des prises de conscience, en ce qui me concerne.  Parmi toutes mes réflexions faites au cours de ce tumulte, j’ai compris que tout aurait été tristement différent sans ma fille.  Je dédie donc ce texte à Béatrice, qui a rendu cette année merveilleuse.

Oui, j’ai bien qualifié 2020 de « merveilleuse », sans sarcasme.  Malgré la « gestion » de la crise sur laquelle je n’ai pas de contrôle, je sais au moins que dans ma sphère personnelle (ce que je peux contrôler), j’ai su me retrouver, remettre à niveau mes valeurs et revoir mes priorités.  Ces choix que j’ai pris, ils sont dus à ma fille.

En effet, la crise actuelle a interpellé mes aptitudes de mère d’une manière fulgurante cette année.  Avoir un enfant m’a demandé d’être plus créative, plus rassurante, plus conciliante et plus présente afin de garder le cap sur des émotions saines.  Pourtant, j’avais aussi besoin de trouver un équilibre dans ce contexte particulier qui venait avec son lot de questionnements et de remises en question.  D’ailleurs, tout le monde y a été confronté.  Chacun avait son chemin à faire dans la situation.  Heureusement, à la maison, mon copain et moi avions la chance d’avoir Béatrice, cette petite fille joviale et énergique, ne demandant qu’à vivre sa vie auprès de parents aimants.  C’était aussi simple que cela.  L’amour.  Notre forteresse.

Chaque jour, j’ai vu Béatrice s’adapter à une nouvelle réalité.  Je l’ai vue jongler avec ses propres craintes en plus des nouveaux enjeux créés par la crise.  Je l’ai vue illuminer chacune de nos journées par son sourire et son rire.

Mon chum et moi avions à cœur de lui dire la vérité sur ce qui se passait en dehors de notre cocon familial.   Nous avons cherché des mots adaptés à une fillette de son âge afin qu’elle comprenne pourquoi une étrange ambiance pesait sur notre ville devenue soudainement inanimée.  C’était important pour nous de ne pas faire semblant que tout était normal.  Ce n’était pas le cas, alors aussi bien lui expliquer pourquoi, du jour au lendemain, elle perdait tant de choses qu’elle aime (le parc, la garderie, les jeux entre amis, les visites, les commissions avec papa ou maman…).  Pourquoi on se mettait à porter des masques et à se désinfecter les mains partout?  Les enfants sont fascinants de par leur regard qui voit tout.  Jamais je n’aurais laissé passer d’aussi grands changements dans notre quotidien sans donner d’explications à Béatrice.  Elle voyait bien d’elle-même que quelque chose clochait.  Pour les adultes, c’était difficile à suivre toutes ces tribulations, alors imaginons pour les enfants!

J’ai pris ma fille pour exemple et j’ai finalement décidé de vivre la vie au jour le jour.  En voulant la protéger du courant négatif qui faisait l’effet d’un tsunami sur la population, j’ai dû faire le point sur moi-même et faire des choix orientés vers mon bonheur.  J’ai remis mes valeurs et mes objectifs en avant-plan.  Si cela peut paraître égoïste, c’est pourtant logique de rechercher d’abord son bonheur et sa paix intérieure.  C’est la meilleure façon d’être disposé à offrir du bonheur en retour en ceux qu’on aime.

Tout au long de 2020, Béatrice a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation, d’une compréhension remarquable, d’une gentillesse et générosité immenses et d’une admirable prédisposition à la joie.  Elle nous aura fait don de sa personnalité adorable.  Comment aurais-je pu me laisser abattre devant tant de beauté d’âme?  Comment rester insensible à son amour inconditionnel?  Ma fille est une véritable inspiration et elle mérite tous mes efforts pour rester dans les ondes positives de mon chemin de vie.  Voilà pourquoi je la remercie pour cette dernière année.  Elle a été ma muse et le restera.  Merci Béa xxx

© Isabelle Houde Photographe

VŒUX 2021

À présent, il va de soit que je prenne ces prochaines lignes pour vous envoyer mes meilleurs souhaits pour 2021.   Je fais toujours mes vœux en fonction des réflexions faites au courant de la dernière année et j’ai réfléchis beaucoup!  C’est donc avec beaucoup d’amour que je vous fais part de réflexions qui ont grandement contribué à mon bonheur cette année et aussi d’autres souhaits qui font écho en moi. 

Restons connectés à nous-même.  Laissons nos valeurs profondes nous guider.  Elles sont notre base et plus on s’en rapproche, plus elles nous allègent.  Pratiquons le courage en affrontant régulièrement nos peurs.  Prenons des décisions pour notre bonheur et non le bonheur des autres.  Soyons reconnaissants pour ce que nous avons et confiants de ce que nous obtiendrons.   Rappelons-nous que nous méritons le bonheur.   Protégeons-nous des énergies négatives qui grugent inutilement notre moral.  Gardons près de nous les gens qui nous font du bien.  Prenons soin de ces personnes.  Soyons généreux et acceptons sans égo que l’on puisse aussi être généreux envers nous.  Donnons de la place à nos passions.  Trouvons nos buts, nos objectifs, notre mission.  Soyons ouverts à ce qui nous entoure, aux idées nouvelles et aux opinions différentes.  Restons unis. 

Finalement, parce qu’on réalise trop souvent son importance quand elle n’est pas au rendez-vous, je vous souhaite une santé de fer!  Santé physique, morale et mentale.

Une belle année 2021 à vous tous!

Isabelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :